FÉDÉRATION FRANCOPHONE DE CANCÉROLOGIE DIGESTIVE


ESPACE MEMBRES

Réservé aux professionnels

Mot de passe oublié ? Créer un compte

Veille biblio - Novembre 2019

Veille bibliographique novembre 2019

 

La CHIP semble améliorer les résultats de la cytoreduction en cas de carcinose péritonéale d’origine gastrique;
Analyse d’un article du Jornal of Clinical Oncology

Cytoreductive Surgery With or Without  Hyperthermic Intraperitoneal Chemotherapy forGastric Cancer With Peritoneal Metastases  (CYTO-CHIP study): A Propensity Score Analysis; J Clin Oncol 2019, 37:2028-2040.

Bonnot PE, Piessen G, Kepenekian V1, Decullier E, Pocard M, Meunier B, Bereder JM, Abboud K, Marchal F9, Quenet F, Goere D Msika S, Arvieux C, Pirro N, Wernert R, Rat P, Gagnière J, Lefevre JH, Courvoisier T, Kianmanesh R, Vaudoyer D, Rivoire M, Meeus P, Passot G, Glehen O; FREGAT and BIG-RENAPE Networks.

Article rapporté par Rosine GUIMBAUD, Gérard LLEDO et Olivier Glehen

 

La chirurgie de cytoréduction (CC) de la carcinose péritonéale d’origine gastrique se discute pour des patients très sélectionnés avec carcinose limitée. Dans ces cas, la CC donne des résultats prometteurs, mais l’impact de la chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale (CHIP) reste controversé.

Les résultats entre CC+CHIP et CC seule ont été comparés chez les patients atteints de carcinose péritonéale d’origine gastrique inclus dans les bases prospectives nationales françaises FREGAT et BIG-RENAPE.

Pour ce travail, 277 patients traités par CC à visée curative (pas de nodule résiduel > 2,5 mm) dans 19 centres français de 1989 à 2014 ont été identifiés : 180 avaient eu un traitement par CC+CHIP et 97 par CC seule. La comparaison a été effectuée à l’aide d’un modèle de Cox avec pondération inverse basé sur score de propension. Après ajustement, les groupes étaient similaires, sauf pour le PCI médian (index de carcinose Péritonéale) : plus élevé dans le groupe CC+CHIP (6 v 2 ; P = 0,003).

La survie globale (SG) médiane était significativement améliorée dans le groupe CC+CHIP :  18,8 versus 12,1 mois. De même, les résultats étaient en faveur de la CC+CHIP en termes de taux de SG à 3 et 5 ans : respectivement 26 % et 20% vs 11% et 6,5% (HR 0,60 ; p = 0,005) et de taux de survie sans récidive à 3 et 5 ans, malgré des carcinoses plus évoluées dans le groupe CC+CHIP (principal facteur pronostique)

La mortalité à 90 jours et le taux de complications majeures ne différaient pas.

La CHIP, en complément de la CC seule, améliore la survie globale et sans récidive, sans majoration de la morbidité ni de la mortalité. En attendant des études randomisées, elle doit donc être considérée et discutée dans les centres experts réalisant la CC pour ces cas très sélectionnés, c’est-à-dire des carcinoses limitées avec PCI limités
Ces carcinoses limitées étant souvent non détectables sur les données des imageries, la réalisation de coelioscopies exploratrices systématiques dans le bilan d’extension des cancers gastriques avancés est recommandée pour leur diagnostic précoce.
Enfin, notons que  la majorité des CHIP réalisées dans cette étude utilisait la mitomycine C ou le cisplatine pour une durée de 90 min.

ADHÉSION

Réglez votre cotisation en ligne de manière 100% sécurisée
LA FFCD
NOS ACTIONS
NOS ÉQUIPES
ATTACHÉS DE RECHERCHE CLINIQUE
CONSEIL D'ADMINISTRATION
CONSEIL SCIENTIFIQUE
AGENDA
CARTOGRAPHIE
LETTRE FFCD
ESSAIS THERAPEUTIQUES
TOUS LES ESSAIS
TRANS-ORGANES
ESTOMAC
INTESTIN GRÊLE
CÔLON
COLORECTAL
RECTUM
ANUS
FOIE
VOIES BILIAIRES
PANCRÉAS
TUMEURS ENDOCRINES
COHORTES
PROFESSIONNELS
CHIMIOTHÈQUE
DIAPORAMAS
PUBLICATIONS FFCD
TOXICITÉS
TNCD
OFFRES D'EMPLOI
ESPACE MEMBRES
MALADIES HÉRÉDITAIRES
AUTRES RECOMMANDATIONS
DOCUMENTS UTILES
PATIENTS ET PROCHES
TROUVER UN ÉTABLISSEMENT
DOCUMENTATION GÉNÉRALE
EFFETS SECONDAIRES
TRAITEMENT
FOIRE AUX QUESTIONS
LEXIQUE
PARTICIPER À UN ESSAI THÉRAPEUTIQUE DE LA FFCD
MENTIONS LÉGALES

LIENS UTILES

CONTACT